Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Voici le discours que j'ai prononcé à l'occasion de la dernière séance plénière de l'année 2013

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 19 Décembre 2013, 17:15pm

Catégories : #Discours

 

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

 


A la Chambre, il y a des procédures, des circulaires … et des traditions.  La plus universelle - et l’une des plus agréables - est certainement celle qui nous occupe en ce moment : les vœux de nouvel an.

Un regard vers le passé proche pour le bilan, un regard vers le futur pour les nouveaux défis, un sympathique temps d’arrêt pour la convivialité !

 

Si l’on peut affirmer que l’année fut politiquement plus sereine que les précédentes, elle n’en fut pas moins  trépidante, intense, constructive.

Le travail que nous venons de réaliser cette semaine est emblématique du rythme – osons le dire – un peu infernal qui a souvent conduit notre assemblée.

 

Loi de financement, ajustement du budget 2013, budget 2014, normes de relance, transfert de compétences, … ne boudons pas notre fierté de pouvoir déclarer : nous avons assumé !

Pour la constance de votre investissement personnel et  pour la qualité de votre engagement citoyen, je vous remercie.

 

Il est utile de préciser – surtout à l’attention du grand public – qu’une grande partie de ce travail a été effectué en sus du travail « classique » des parlementaires, de leurs assistants et de l’ensemble du personnel de la Chambre.

Je suis très conscient de l’importance de la surcharge de travail accompli et je vous sais gré d’y avoir fait face avec la disponibilité et le professionnalisme requis.

En ces temps de remise en question du monde politique, des institutions et de ceux qui les servent, il n’est pas inutile d’insister sur cet aspect de la gouvernance de notre pays.

 

Le temps du Parlement et donc de la Chambre, c’est le temps de la qualité des lois, de l’efficacité des réformes, sous le contrôle du suffrage universel. Mes vœux  sont donc, notamment, ceux de la confiance renouée, renforcée, confirmée entre les citoyens et le caméralisme, entre les citoyens et leurs élus,  et par extension au service public.

Je crois qu’il y a lieu  de répondre autant que nous le pouvons à cette nécessité, tout particulièrement à la veille d’échéances électorales importantes.

 

Vous me permettrez de faire une petite parenthèse pour rappeler l’implication de notre assemblée dans les cérémonies royales de 2013.

L’anniversaire des vingt ans de règne du Roi Albert II était une évidence à organiser. Les suites furent plus importantes et  parfaitement réalisées.

 

Mais vous me connaissez, après le satisfecit, je vous dirai que même si l’on en a déjà beaucoup fait, nous n’allons pas en rester là !

 

Nous continuerons dans les semaines et les mois à venir  à conjuguer la plénitude de nos forces et de nos compétences pour nous acquitter des missions qui nous sont imparties.

 

Certes, 2014 sera le temps des incertitudes pour le monde politique et les résultats électoraux impacteront votre quotidien.

Serons- nous dans le mode « changement dans la continuité » ou dans le mode « continuité dans le changement » ? Nul ne le sait, il faudra s’adapter, repenser la dynamique, innover et – nous devons l’espérer - nous réjouir de ce permettent les principes de notre démocratie.

 

Cela sera une autre histoire …

 

Aujourd’hui, je  dis à chacune, à chacun d’entre vous, mes vœux de belle et heureuse année. Que votre parcours professionnel reste passionnant et enrichissant, que votre vie personnelle soit faite de sérénité et de jolies surprises, que votre santé et celle de tous vos proches soit bonne et que les fêtes soient joyeuses.

 

André Flahaut

 

Ministre d’Etat

Président de la Chambre     

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents