Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Mon discours lors de la remise du rapport 2013 des médiateurs fédéraux.

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 24 Mars 2014, 16:29pm

Catégories : #Discours

 

Evenements-0048.jpg

Evenements-0076.jpg 

Madame, Monsieur,

 

Nous entrons dans la tradition des félicitations et des remerciements.

 

Ne nous leurrons pas, cet exercice est souvent factice mais en l’occurrence je vous prie de croire à ma réelle sincérité.

 

Il se dit que le responsable politique est quelquefois loin, trop loin des réalités du terrain.

Sans céder au jeu de la fausse modestie, je peux vous assurer que je suis de ceux qui font appel aux services des médiateurs fédéraux et qu’en conséquence, je peux témoigner de la qualité de ce service et des personnes qui l’honorent.

 

Nombre de dossiers arrivent sur ma table. Des citoyens parfois perdus dans le dédale de nos législations, des citoyens prêts à renoncer, des citoyens persuadés d’avoir été injustement traités ou tout simplement incompris, me font part de leur détresse.

Certes, je leur réponds, j’essaie de les guider, de leur conseiller une piste non encore suivie mais il arrive aussi que je fasse appel aux médiateurs. Et les suites obtenues ont toujours été rapides et satisfaisantes.

En ce temps de dénigrement institutionnalisé, je me devais de le souligner !

 

Il est d’autres félicitations qui me viennent à l’esprit : il y a un an, pratiquement jour pour jour, vos services emménageaient dans le bâtiment Forum. Un déménagement n’est jamais anodin. Au départ, il y a le stress, ensuite la course, avant et après le désordre, au centre : l’obsession de rester opérationnel, de ne pas pénaliser le citoyen. Cette nouvelle localisation, garante de synergies élargies avec les services de la Chambre, a été parfaitement orchestrée et a permis, du moins je l’espère, de donner à chacun d’entre vous, des conditions de travail agréables et plus rationnelles.

 

S’il n’y avait que les conditions matérielles, ce ne serait pas trop compliqué, mais il y a cette indispensable nécessité pour chacun d’entre vous d’actualiser ses connaissances, ses relais, de considérer les impacts de l’introduction de nouveaux systèmes informatiques ici, d’appréhender de nouvelles réglementations là, Vous avez pu le constater, dernièrement avec des dossiers « Selor » ou « ONAFTS ».

 

Je sais aussi  que vous avez pour principe de ne jamais oublier que derrière chaque dossier, il y a un individu, que vous ne perdez pas de vue l’aspect pédagogique de votre mission.

Votre relation avec les administrations, vous la souhaitez efficace. Dans un second temps, vos recommandations seront sages, facilitatrices, destinées à rendre les dispositions légales plus accessibles, plus compréhensibles.

Personne, j’en suis convaincu, ne vous en fera le reproche !

 

Les réponses aux citoyens qui vous ont interpellé seront correctes, complètes, sans ambigüité quitte à leur signaler que leur plainte est infondée.

 

Comme en 2012, on constate que les deux grands secteurs qui vous occupent sont issus des questions relatives à l’argent (SPF Finances) ou à la sécurité (SPF Intérieur - Office des étrangers), mais je me garderai ici d’en tirer de trop hâtives conclusions !

 

Sont également épinglés, les délais déraisonnables, le défaut ou le manque de publicité d’une information, le refus de fonctionnaires de divulguer leur identité. Ceci relève peut-être de la routine, les grands bouleversements arrivent : ceux qu’engendre la communautarisation de nombreuses compétences !

 

Les directives européennes ne sont pas en reste non plus. Il arrive qu’elles vous simplifient la vie (lorsqu’on ouvre le marché du travail à la Roumanie par ex) mais je ne serai pas surpris, qu’elles vous la compliquent parfois !

 

Je ne mettrai pas en exergue tous les tableaux et statistiques repris dans le rapport mais si j’en prends un au hasard, la conciliation par exemple, on constate que sur 896 dossiers, seuls 11 dossiers ont été clôturés sans résultat. De même peut-on affirmer que la proportion des corrections obtenues est importante tout autant que les mesures structurelles souhaitées, profitables à tous les cas semblables. De même peut-on considérer que la plupart des dossiers ont été traités dans un délai raisonnable.

 

Je tiens également à souligner le nombre remarquable de réunions de travail, participation à des colloques et autres séminaires qui prouvent une fois encore la volonté de tous de maintenir, d’actualiser et de développer les réseaux du Médiateur fédéral tant avec les administrations qu’avec les parlementaires.

 

Pour cette interface de qualité entre le citoyen, l’administration et le monde politique, je vous félicite et vous remercie chaleureusement.

 

Madame, Monsieur, je vous dis le meilleur de mes encouragements pour la suite de votre travail et vous souhaite de nombreuses satisfactions dans vos missions de service public.

 

André Flahaut

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents