Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Mon discours à l’occasion de la Réception de l’Union Interparlementaire

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 16 Avril 2013, 13:20pm

Catégories : #Discours

Madame la Présidente du Sénat,

Monsieur le Député Moriau,

Chers collègues,

 

Mesdames les ambassadeurs,

Messieurs les ambassadeurs,

 

C’est un honneur de vous accueillir ici au Parlement fédéral Belge, où comme élus du peuple belge nous siégeons.

 

Vous êtes chacune et chacun les émissaires de vos pays respectifs, en charge de représenter votre pays.

 

Il vous incombe d’apprendre la Belgique en même temps que d’expliquer les réalités de votre pays. Et cela aussi bien ici chez nous que là bas, chez vous.

 

Expliquer une réalité sans tomber dans les clichés, les préjugés, ou d’autres rapides simplifications informatives.

 

Votre action est donc fondamentale dans le renforcement des liens entre nos pays.

 

Vous avez aussi la lourde et difficile tâche d’expliquer que la Belgique, ce n’est pas uniquement Bruxelles et les institutions européennes mais que c’est aussi un pays pluriel avec des spécificités régionales multiples.

 

Mais la Belgique est quelquefois un modèle dont il peut être utile de s’inspirer, notamment en ce qui concerne le respect des minorités ou l’élaboration de compromis pour résoudre des situations politiques complexes.

 

Je me permets d’ailleurs d’insister pour que vous soyez attentifs à ce que les visites de vos délégations et ressortissants intègrent le nécessaire équilibre entre les différentes entités.

 

De plus, il faut aussi que vous sachiez, qu’idéalement, les visites d’exécutifs ou d’acteurs sociaux s’enrichissent toujours en ajoutant la dimension parlementaire, comme les missions parlementaires gagnent à intégrer la dimension exécutive, et de société civile.

 

Soyez en cela convaincus de notre disponibilité.

 

Diplomatie parlementaire

 

Ici, au Parlement, se déroulent les impulsions et aboutissements en matière de relations internationales.

 

Ici en effet sont ratifiés les traités internationaux, quelquefois trop lentement.

 

Ici s’organise un mode de fonctionnement propre. Nos pratiques respectives peuvent aussi constituer une source d’échange d’expériences.

Ici se construit une diplomatie complémentaire à la diplomatie classique, la diplomatie parlementaire, un instrument appréciable dans la gestion des tumultueuses relations internationales.

 

Tant la diplomatie parlementaire que la diplomatie classique ont vocation à nouer et enrichir les liens entre les hommes, entre les institutions. 

 

Dans ce contexte de relations internationales difficiles, la diplomatie classique et la diplomatie parlementaire peuvent aider à une meilleure compréhension entre les peuples, et donc travailler à la paix.

 

Dans le monde et dans la société aussi d’ailleurs, s’isoler est se condamner à se perdre.

S’associer, être solidaire ne peut donc être qu’être positif.

 

En somme, les expériences tant heureuses que malheureuses devraient pouvoir être partagées, et seront bénéfiques.

 

Des pistes dans cette union

 

La solidarité, toujours la solidarité, la priorité à l’humain, la place qui revient à la femme, ces valeurs humanistes sont continuellement en péril.

 

Pourtant malmenées, ces valeurs proposent une réponse qui concourt à la pacification. 

 

Les partenariats fondés sur le respect mutuel et réciproque travaillent à la bonne gestion de relations bilatérales efficaces. 

 

Un partenariat, c’est un équilibre où chacun partage ses propositions, où chacun est responsable et respectueux de l’autre, de ses moyens, ses contraintes, sa culture, sa langue entre autres.

 

Tout multilatéralisme efficace se base sur un bilatéralisme efficient. Et nous en sommes les acteurs.

 

Du concret

 

Avec ceux d’entre-vous que j’ai déjà rencontrés, avec ou sans délégation, nous avons noué, poursuivi, rehaussé les relations de partenariat entre nos pays.

 

La mise en place de protocoles de partenariat avec la Chambre des Représentants constitue un exemple d’échange bilatéral fructueux, pour le court et le long terme.

 

Car si c’est par les hommes et leur maillage que se réalisent les rapprochements, les hommes passent alors que les institutions sont amenées à perdurer.

 

Et c’est donc un travail bien ciblé, avec des résultats rapides mais aussi un travail de persévérance, s’inscrivant dans la durée, qui nous permettra d’atteindre nos objectifs durablement.

 

Je suis un pragmatique : je vous encourage à nous rencontrer et mener des actions avec les groupes d'amitiés.  Pour certains d’entre vous, vous me ferez remarquer que pour les groupes d’amitiés, qui se constituent sur une base volontaire,  certains pays sont plus populaires que d'autres.

Et peut-être la Présidente du Sénat, le Président de la section belge de l’UIP et moi-même devrions nous veiller à distribuer équitablement les participations ? 

 

En agissant ainsi on assurera un maximum de cohérence.

 

On ne peut en effet se satisfaire qu’un intérêt pour une région du monde s’éteigne pour une ou plusieurs législatures.

                                                                                                                                    

Nos cultures sont multiples et uniques, à l’image des hommes qui participent à leur élaboration. Nos différences sont à même de nous conduire vers des richesses insoupçonnées.

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents