Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Lorsque le souvenir devient combat...

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 15 Mai 2010, 14:03pm

Catégories : #Billets d'humeur

 

Ils étaient cent, ils étaient mille, ils étaient des milliers plutôt, à avoir été engagés dans ce qui deviendra la Bataille de Gembloux.

Mai 1940, les Allemands, violant la neutralité de la Belgique, envahissent notre pays pour atteindre la France. Trois régiments de Tirailleurs en provenance de Meknès, Kénitra et Marrakech, arrivent dans le Brabant wallon avec pour mission de freiner l’avancée de l’armée hitlérienne.

Des journées entières de feu et de sang durant lesquels les généraux allemands, malgré leurs panzers et leurs stukas, échoueront à percer le front défensif tenu par ceux bataillaient sous le drapeau français. Au soir du 15 mai, les Allemands se replient et reconnaissent ainsi la défaite de leur entreprise dans cette première grande bataille de chars dans l’histoire de la guerre. Gembloux fut aussi un coup d’arrêt  au Blitzkrieg triomphant depuis l’invasion de la Pologne par les nazis, le 1er septembre 1939.

Ils étaient 2300 Marocains engagés dans la bataille, moins d’une centaine survivront.

Pour comprendre cette Bataille et en mesurer les coûts humains et les enjeux militaires, je renvoie, avec l’expression de ma plus haute considération, à «  Gloire et sacrifice », livre d’hommage lumineux à ceux qui ne sont jamais revenus. ( écrit par MM. F. Labarre et R. François ).

Gloire à ces soldats et honte sur ceux qui persistent à cultiver la division et la haine. Un récent débat sur l’identité nationale, engagé de manière nauséabonde, doit nous ramener à l’essentiel. Si l’on y invoquait pour les opposer les droits du sol et du sang,  que deviennent –ils alors lorsque le sol boit le sang dans les batailles où seul l’éclat des stukas la nuit, illumine la mort de soldats inconnus ?

Le sol sélectionne-t-il les sangs dont il abreuve ?

J’ai eu l’honneur et le bonheur de contribuer avec d’autres, Marocains, Français et Belges, à édifier cette mémoire que nous partageons autour de la Bataille de Gembloux.

Je demeure convaincu que les Etienne, Mohamed, Paul et Belkacem, n’ont pas donné leur vie pour rien. Une histoire commune est désormais en actes.

Faisons, ensemble, qu’elle ne tolère désormais, ni haine ni extrémisme. 

André Flahaut

 

Commenter cet article

Samuel Fumba 17/05/2010 14:00


La bataille de Gembloux est une excellente occasion de rendre hommage à tous ceux qui ont payé de leur vie la défense de NOTRE démocratie. Au delà des différences,nous sommes unis par la défense de
valeurs communes. Merci de l'avoir souligné!!


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents