Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Les Droits de l’Homme, de l’Antiquité à aujourd’hui

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 16 Janvier 2014, 08:30am

Catégories : #Professeur @

 

Déclaration universelle des Droits de l'Homme« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. » C’est en tout cas ce que dit le premier article de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Il ne faut pas être grand politologue pour savoir qu’à l’heure actuelle ces droits sont bafoués dans certaines régions du monde. Mais ce ne sera pas mon propos ici, penchons nous plutôt sur le concept des Droits de l’Homme.

 

Ce sont les droits inaliénables de tous les êtres humains, quels que soient leur nationalité, lieu de résidence, sexe, origine ethnique ou nationale, couleur de peau, religion, langue ou toute autre condition. Chaque citoyen du monde a le droit d’exercer ses droits de l’homme sans discrimination et sur un pied d’égalité. Ces droits sont intimement liés, interdépendants et indivisibles.

 

Les droits de l’homme universels sont, en toute logique, garantis par les lois des États démocratiques. La législation internationale sur les Droits de l’Homme stipule que les gouvernements sont tenus d’agir d’une certaine manière ou de renoncer à certains actes afin de promouvoir et protéger les droits et les libertés fondamentales de certaines personnes ou groupes.

 

D’un point de vue historique, les Droits de l’Homme ne datent pas d’hier. J’en vois déjà qui lève le doigt en disant que c’est la Révolution française qui a accouché de ce concept. Que nenni ! C’est dans l’Antiquité, au VIe siècle avant notre ère qu’on trouve la première trace de droits de l’homme. C’est Cyrus le Grand, roi de Perse, qui après la capture de Babylone en -539, qui fait graver un cylindre, aujourd’hui encore considéré comme la « première charte des droits de l’homme ». L’ONU l’a d’ailleurs fait traduire dans toutes les langues de la planète. Il y a plus de 2500 ans, ce fameux cylindre faisait déjà référence à la tolérance religieuse, à l’abolition de l'esclavage, à la liberté de choix de profession… Pas mal pour l’époque non ?

 

Ces concepts de droits ne seront plus abordés que par des textes religieux ou philosophiques jusqu’à la fameuse Bill of Rights (Déclaration des Droits) anglaise de 1689 ou la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen qui fait suite à la Révolution française de 1789.

 

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, comme nous la connaissons aujourd’hui, est adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 10 décembre 1948 à Paris au palais de Chaillot par la résolution 217. Elle n’a malheureusement aucune portée juridique. Le texte n’a qu’une valeur de proclamation de droits.

 

Professeur @

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents