Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Le ministre, « serviteur » des citoyens

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 29 Mai 2014, 08:09am

Catégories : #Professeur @

 

Il y a peu, je vous entretenais du rôle du gouvernement. Je vous expliquais que celui-ci était composé de ministres. Mais qui sont-ils ? D’où viennent-ils ?

 

Un ministre est un agent du pouvoir gouvernemental qui est à la tête d’un ministère comme les finances, la défense ou la santé. Il représente l’État pour ce qui concerne son ministère et représente son administration au sein du gouvernement. En Belgique, il agit sous la direction du Premier ministre. Il est responsable devant le pouvoir législatif, à savoir le Parlement, de la bonne exécution des services qu’il dirige.

 

26-prof-@-ministre-LDComme nous l’avons déjà dit, en Belgique, il y a un maximum de quinze ministres dans le gouvernement : sept francophones, sept néerlandophones et un Premier ministre asexué linguistique. Pour faire simple, les ministres sont nommés par le Roi pour une période de quatre ans à la suite des élections fédérales.

 

D’un point de vue étymologique, le mot « ministre » vient du latin « minister », ce qui signifie « serviteur » ou « premier serviteur ».

 

Si on se penche sur l’histoire de la fonction, on s’aperçoit qu’en Europe, les premiers ministres sont à la fois des exécutants des ordres de leur souverain, ils déchargent ce dernier de la gestion journalière de l’État et ils sont également ses conseillers proches en matière de politique générale ou d’affaires étrangères. Ils tiennent leur pouvoir directement du souverain et forment son Conseil.

 

Les premiers ministères, quant à eux, véritables administrations chargées de seconder le ministre dans ses fonctions, font leur apparition à la fin du XVIIe siècle. Ils sont liés aux fonctions régaliennes, c’est-à-dire qu’ils assurent les missions premières de l’État comme la sécurité, la politique extérieure ou encore la conduite des intérêts généraux de la Nation. On voit déjà poindre ce qu’on appellerait aujourd’hui les ministères des Finances, de l’Intérieur, des Affaires étrangères, de la Défense et de la Justice. Au fil du temps, les ministères vont se multiplier en fonction des besoins propres de l’État.

 

Jadis, les ministres étaient généralement issus du clergé ou de l’aristocratie. Avec les grandes révolutions démocratiques de la fin du XVIIIe – début du XIXe siècle et l’émergence de la théorie de la séparation des pouvoirs, les ministres sont devenus des agents du pouvoir exécutif, responsable devant le pouvoir législatif.

 

Professeur @

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents