Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Le droit de vote, un long combat démocratique

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 9 Janvier 2014, 08:43am

Catégories : #Professeur @

Nous l’avons vu, les citoyens ont des droits et des devoirs. En Belgique, il est un droit primordial qui, pour beaucoup, prend le caractère contraignant d’un devoir : le droit de vote. En gros, lors d’élection, tous les citoyens belges âgés d’au moins 18 ans doivent voter. C’est inscrit dans la Constitution et en Belgique, contrairement à certains pays voisins, le vote est obligatoire. Si certains râlent le matin des élections, il ne faut pas oublier que nos ancêtres se sont battus pour acquérir ce droit indispensable au bon fonctionnement de la démocratie.

 

06-prof---droit-de-vote-LD.pngEn Belgique, le droit de vote est inscrit dans la Constitution depuis le 7 février 1831, soit depuis la naissance de l’État. Le Congrès National choisit d’installer un régime électoral censitaire. Les législateurs estimaient alors que seuls les plus fortunés, les gros propriétaires et les personnages les plus influents sont intéressés au bien-être de la société. Résultat, lors des premières élections, il n’y avait que 45.000 électeurs, pour la plupart des hommes fortunés francophones. Ce n’est que bien plus tard que le droit de vote s’élargira aux autres classes sociales et aux femmes.

 

A la fin du XIXe siècle, la bourgeoisie se voit obligée de lâcher du mou face à la pression du peuple qui revendique le droit à la parole. Les trois premiers partis politiques belges voient le jour. Le Parti Ouvrier Belge est un fervent défenseur du suffrage universel. Face à la pression populaire, le suffrage universel plural pour les hommes de 25 ans est adopté en 1893. Tous les hommes ont le droit de vote, mais certains disposent de plus de voix : les pères de 35 ans et certains propriétaires ont deux voix, les diplômés de l'enseignement supérieur ont trois voix. Résultat, il y a vingt fois plus d’électeurs aux élections de 1894 qu’à celles de 1830.

 

Ce n’est qu’au lendemain de la Grande Guerre, en 1919, que le suffrage universel masculin pur et simple est appliqué. Un homme égalait alors une voix. Tous les hommes de 21 ans et plus devaient voter.

 

C’est bien beau tout ça, mais qu’en est-il des femmes ? Elles obtiennent le droit de vote pour les élections communales en 1921. Elles sont également éligibles. Il faudra attendre encore 27 ans pour qu’elles puissent voter pour tous les niveaux de pouvoir.

 

Et les étrangers me direz-vous ? Les ressortissants européens peuvent voter aux élections communales et européennes depuis 1998. Les ressortissants des pays non européens, quant à eux, ont pu voter pour la première fois lors des élections communales de 2006.

 

Professeur @

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents