Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Le dire et le faire (1)

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 21 Mai 2010, 20:42pm

Catégories : #Billets d'humeur

 

Voici venue précocement, par la grâce de l’Open VLD,  la haute saison des discours, des promesses, des envolées lyriques, des petites phrases, de l’angélisme de certains, des surenchères des autres, des amnésiques et de toute une engeance prête à mettre à son actif le résultat du voisin. Une sorte de syndrome du coucou …. courant en politique.

Chacun sait que je suis un homme de terrain et que la concrétisation de projets m’importe plus que la vanité des discours.
Fort de mon expérience ministérielle, dont huit années au département de la Défense auquel j’ai insufflé une réelle ligne à caractère humanitaire, je suis intervenu depuis dans nombre de dossiers sensibles et les résultats concrets sont indiscutables.

Je donnerai pour exemple un projet initié en partenariat avec l’armée béninoise, l’ IPPJ de Wauthier-Braine (Institution publique de protection de la jeunesse) et nos militaires. Des jeunes en rupture sociétale avaient participé, avec succès à la construction d’un orphelinat.
Aujourd’hui, j’entends qu’un  projet  similaire a été mis en place par les IPPJ et que les résultats sont extrêmement positifs pour chacune des parties prenantes.

Agir pour la réinsertion sociale, je n’ai pas fait que le dire. A mon niveau de compétence et de moyens, je l’ai fait.

André Flahaut

 

Commenter cet article

Alain SCOYER Psychothérapeute à Waterloo 24/05/2010 13:22


Bonjour André,

Je constate l'immense manque de solution pour venir en aide aux jeunes adultes ( de plus en plus nombreux) qui sombre dans la maladie mentale: psychose etc après avoir consommé de la drogue:
- Hopital : parking où on oublie le patient.
pas de travail avec la famille, pas de résultat communiqué d'une manière ou d'une autre
- Police: n'agit forcément qu'en cas de violence et n'est qu'une courroie de transmission.
- juge de paix: réponse laconique ou franchement contradictoire: décisons sans formule d'accompagnement, ...
- les monde thérapetique: peu de prise vu la spécificité en décrochage total de ces jeunes

J'ai voulu (à l'instar de ce que Scharbeek organise pour des jeunes récidivistes) organiser un voyage à Dakar pour rejoindre la bas une ASBL qui s'occupe des jeunes de la Rue,
ce projet fut présenté à la communauté française je n'y ai obtenu aucune réponse
Aurais tu une éventuelle piste, une éventuelle solution, toi qui en tant que ministre proposais parfois à des jeunes de t'accompagner dans le 1/3 monde.
Merci pour ta reflexion à ce sujet, ton appui.
Alain SCOYER


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents