Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


La nation : un territoire, une unité et une entité politique

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 12 Décembre 2013, 10:26am

Catégories : #Professeur @

 

Il y a peu, nous tentions de définir le terme citoyenneté. Aujourd’hui, nous allons prendre quelques minutes pour parler de la nation. En lisant ces quelques lignes vous allez voir que ces deux termes ne doivent pas être confondus, même si beaucoup font cette erreur.

 

Un petit tour dans le dictionnaire étymologique nous apprend que nation vient du latin natio. Ce qui signifie « naître » et désigne, par extension, un groupe humain de la même origine. On comprend déjà la différence avec la citoyenneté.

 

Côté définition, penchons nous sur celle du Dictionnaire de la langue française, mieux connu sous le nom de Littré : la nation est un « ensemble de personnes vivant sur un territoire commun, conscient de son unité (historique, culturelle, etc.) et constituant une entité politique. »

 

Il est important de distinguer plusieurs acceptations du mot nation en fonction du contexte dans lequel il est utilisé.

 

02-prof-@-nation-LDAinsi, en politique, la nation peut désigner un État ou un peuple ayant l'objectif politique de maintenir ou d'instituer un État, ou du moins de se constituer en structure politique autonome. Dans ce deuxième cas, le peuple en question, ou du moins une partie de celui-ci, est dit nationaliste et se base généralement sur des critères historiques pour légitimer leur envie de reconnaissance. Quelques exemples ? En voici les plus connus : les nationalistes basques, bretons, flamands, corses…

 

En sciences humaines, deux écoles se font face. Une « allemande » et l’autre « française ». La première souligne les membres d'une nation ont en commun des caractéristiques telles que la langue, la religion, la culture, l'histoire, voire les origines ethniques, tout cela les différenciant des membres des autres nations. La seconde, liée à la Révolution française, insiste sur la volonté du « vivre ensemble », la nation étant alors le résultat d'un acte d'autodéfinition.

 

Du point de vue juridique, le terme nation n’existe pas. La théorie classique du droit international ne reconnait comme sujet que l'État souverain. Si le terme est parfois utilisé dans certaines Constitutions européennes, il ne joue aucun rôle juridique.

 

Professeur @

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents