Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


La mobilité décryptée

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 15 Novembre 2013, 10:04am

Catégories : #Généralités

 

novembre-2013-8602.jpg

novembre-2013-8614.jpgnovembre-2013-8631.jpg 

Mercredi dernier, après avoir eu la chance de visiter les entrepôts du TEC du Brabant wallon, une "confidence" sur la mobilité s’est tenue à Baulers. Le débat s’est ouvert sur l’accessibilité de la mobilité pour les citoyens brabançons wallons tout en traitant des complications que connaissent certains d’entre eux.

  

J’étais accompagné de Max Zimmerman, Directeur de TV com et animateur du débat, d’Alain Cheniaux, Secrétaire général de la Mutualité Socialiste du Brabant wallon, de Bruno Balthazar, Directeur du Tec transports du Brabant wallon, de Jean-François Birchall, Directeur du Forem du Brabant wallon et de Benoît Blondeau, Secrétaire régional FGTB Brabant wallon.

 

Le Directeur du TEC  a parlé du contrat qui le lie à la Région en indiquant que depuis près de 7 ans, sa nouvelle mission est de proposer des solutions alternatives et durables à la voiture. Ainsi le TEC met en place des procédés par lesquels, entre autres, le vélo peut être déposé dans les bus par le navetteur,  une voiture peut être usitée, à l’occasion, par des personnes abonnées au TEC lorsqu’elles en éprouvent le besoin ou encore des plaques de véhicule peuvent être renvoyées à la DIV contre un abonnement aux TEC de plusieurs années. A côté de ces solutions, le TEC met notamment en place des lignes régulières, des lignes scolaires, des partenariats avec des entreprises, des lignes rapides, des bus locaux en complément et des transports pour les personnes à mobilité réduite.

 

S’il faut féliciter le TEC pour l’ensemble des programmes proposés pour les citoyens, on constate que certaines personnes n’ont pas accès à la mobilité. A titre d’exemple, qu’en est-il des jeunes le week-end ou des personnes à la recherche d’un emploi mais n’ayant pas les moyens suffisants pour suivre des cours de conduite ou pour acheter une voiture ? Relevons que les transports en commun, lorsqu’ils sont présents, ne sont pas toujours la solution la plus adaptée en terme de temps. L’un des orateurs soulignait que pour relier Nivelles à Jodoigne, il fallait prendre le train et le bus pour une durée de 2h30. Une des solutions envisagées par la Mutualité socialiste du Brabant wallon est Drive Mut, soit l’offre d’un service d’aide à l’apprentissage du Code de la route et de la conduite responsable, en filière libre, à prix démocratique. Cette offre, qui n’est certes pas la panacée, peut faciliter le suivi de cours nécessaires à l’obtention du permis de conduire requis par la majorité des employeurs. Notons également que le Forem a permis à 40 personnes de suivre des cours de conduite pour acquérir ce document. Cette première initiative ne peut être qu’encouragée et doit être renouvelée.

 

Je tiens à remercier les intervenants pour leurs exposés instructifs mais aussi l’assemblée qui, par ses observations et questions pertinentes, a permis aux orateurs de décider de collaborer ensemble pour trouver des solutions communes d’avenir, en vue de mieux aider l’habitant ! Ce geste tant de l’assemblée que des intervenants est un acte citoyen… à saluer !

 

A bientôt,

 

André Flahaut

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents