Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


La citoyenneté… une prise de conscience pour un apprentissage !

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 24 Avril 2012, 09:25am

Catégories : #Billets d'humeur

1. Devenir un citoyen doit s’apprendre . Il faut savoir ce qu’est la politique, découvrir son pouvoir et ses limites. Il faut connaître ses droits et y avoir un accès. Il faut être conscient du capital-droits et de la dette-devoirs pour trouver l’équilibre juste. La reconnaissance et le respect des droits de l’autre demeurent nos devoirs. Nous devons veiller à nous comporter comme des « citoyens responsables » dans notre démocratie. Comment la sauvegarder, en effet, si nous n’intervenons pas ainsi ?

2. Depuis de nombreuses années, je veux introduire un cours à la citoyenneté dans les grilles horaires de nos jeunes en lieu et place des cours de morale et de religion lesquels n’appartiennent qu’à la sphère privée et familiale. Comment permettre aux jeunes de réaliser que la criminalité et la délinquance ne sont pas les meilleurs moyens pour crier leur désarroi ? Il faut agir dès leur plus jeune âge pour leur apprendre les nécessités d’établir des règles et de les respecter pour vivre en collectivité, pour leur apprendre à respecter l’autre et a faire ses propres choix de manière consciente.

Il est également important de découvrir les valeurs telles que le sens de la famille, de la fraternité, de la liberté au sein d’un système donné, de la tolérance et du principe d’égalité. En outre, réalisons que le citoyen est aussi protégé par les lois belges : sécurité sociale, chômage, syndicat, grève, congés payés, gendarmerie, pompiers, écologie… Il faut être reconnaissant par rapport à ces privilèges. Pourquoi ne pas proposer des remèdes pour l’amélioration des systèmes mis en place ?

3. Pour ce faire, il faut s’intéresser à la vie collective et à la vie politique. Pourquoi ne pas agir au niveau local pour permettre aux habitants de la localité un mieux-être ? Veiller à l’application et à la mise en œuvre de l’ensemble de ces principes, c’est protéger la démocratie contre toutes ses altérations. Un Etat ne se construit pas par le haut mais bien par le bas. Il lui faut des fondations solides. Comme au sein d’un chantier, nous sommes tous les maillons nécessaires à la construction de notre Etat. Nous devons tous œuvrer à sa réalisation. Il ne faut pas laisser la politique être loin de la vie quotidienne… Le cas échéant, ce serait laisser des mandataires agir comme ils l’entendent… sans pouvoir exercer aucun contrôle.

4. Avant que le cours à l’apprentissage de la citoyenneté devienne réalité, usons néanmoins des moyens offerts pour participer activement à la construction de notre Etat et transmettons ce côté citoyen à nos enfants pour qu’ils prennent le relais en préservant la démocratie dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Il faut les empêcher de croire au populisme, qui n’est autre qu’une dérive dangereuse de la démocratie lorsque le citoyen se replie sur lui-même, tout en se désintéressant de la chose publique !

André Flahaut

 

DSC00465.JPG

Chaudfontaine : conférence du 17 avril 2012 sur la Démocratie, la Technocratie et les Réformes Institutionnelles

Commenter cet article

COP Michèle 12/01/2015 21:47

Je ne suis qu'une simple citoyenne moi .

Pirson 24/04/2012 12:24

Je suis à 100 % d'accord qu'il faut absolument apprendre aux jeunes et même aux vieux l'utilité de la citoyenneté.
Surtout qu'on l'admette ou pas, les éducateurs d'hier disparaissent (école, l'église, l'armée), mais on ne sait pas qui les remplace aujourd'hui.
Les églises se vident et les prisons se remplissent. A l'ère des médias, la communication est de plus en plus pauvre.
Gérard

Moutoy 24/04/2012 10:46

La citoyenneté cela s'apprend, certainement!
Mais il faudrait que certains descendent de leur piédestal et apprenent à reconnaître leurs erreurs! J'en ai vécu une expérience récente! Cette "loi du silence" est lourde de conséquences!
L'illusion du pouvoir n'a jamais rien amené de bon et un trône n'est jamais qu'une planche garnie de velours disait Napoléon!
Je fais ma part car je suis bénévole dans une bibliothèque et bientôt "écrivain public" dans la commune ou j'habite! Di chacun, à tous les niveaux, pouvait balayer devant sa porte et se remettre en
question ce serait bien non?
Mes amitiés.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents