Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Hommage à Paul Brusson

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 3 Novembre 2011, 10:25am

Catégories : #Billets d'humeur

Ce mercredi 2 novembre, j’ai assisté au crematorium de Robermont, au départ de Paul Brusson.

J’avais décidé, avec l’accord de la famille et de ses amis, de prononcer quelques mots.
Plusieurs participants m’ont demandé le texte de cette intervention. Il n’y avait pas de texte, j’ai laissé mon cœur parler.

J’ai tout d’abord redit que Paul Brusson était devenu, au fil des années, un ami, un compagnon, un complice dans le combat pour la mémoire  - combat réellement indispensable en ces temps difficiles - et les valeurs de la démocratie.
Je me suis souvenu de notre première rencontre, il y a si longtemps déjà, quand j’étais ministre de la Défense, en charge des Vétérans. Nous avions décidé de mettre l’accent sur des actions de mémoire pour renforcer notre vigilance démocratique.
Je me suis souvenu de ce déplacement en car, avec Paul Brusson et des jeunes, vers un de ces camps de l’horreur.
Il me disait sa fatigue, il me disait qu’il allait arrêter. Mais je savais qu’il n’arrêterait pas sa mission d’éducation, je savais que sa vocation à transmettre le flambeau était inextinguible.
Je le savais parce que les hommes de cette trempe-là, ne s’arrêtent jamais. Tous ces Anciens, ces porte-drapeaux, ces témoins qui furent d’abord et surtout les victimes de la barbarie poursuivent sans relâche leur investissement dans le travail de mémoire.
 
Paul Brusson  était un témoin mais pas un témoin qui se limite à raconter, il voulait convaincre et savait mobiliser. Et, si aujourd’hui, je porte, en permanence, le triangle rouge des Territoires de la Mémoire qu’il a créés, avec d’autres, c’est pour affirmer la continuité de mon engagement.

En avril dernier, nous avions avec,  notamment, le Chef de la Maison militaire, organisé une petite surprise à Paul, à l’occasion de son nonantième anniversaire. C’était la dernière fois que je le voyais. Il était très ému, mais nous l’étions tout autant.
Je lui ai offert « L’Histoire de Belgique ». Il m’a dit qu’il allait prendre le temps de la lire. J’ignore s’il a pu prendre ce temps mais était-ce nécessaire car lui, comme Arthur Haulot et bien d’autres, ont fait l’Histoire. Ils sont l’Histoire.

Paul Brusson était un sage mais un sage qui suscitait adhésion et enthousiasme.

Pour tout cela, il n’y a qu’un mot : MERCI et un engagement : celui de poursuivre son œuvre, pour les Anciens, pour nous mêmes, pour les générations futures.

Ce mercredi 2 novembre était un jour triste. J’ai salué un grand homme, un ami, un camarade.

André Flahaut

Commenter cet article

Pirson 03/11/2011 23:49


Merci,Monsieur Flahaut.


Patrick Descy 03/11/2011 13:10


Je garderai en mémoire ces moments passés avec Paul Brusson lors des Conseils d'Administration de l'IV-INIG. Il aura marqué nos vies par son courage et son engagement.


Christiane RACHEZ 03/11/2011 11:01


Merci Monsieur FLAHAUT pour l'hommage à Paul BRUSSON.
C'est un grand homme qui s'en est allé, mais il est de notre devoir de poursuivre sa lutte. C'est une promesse que nous avons faites à l'Amicale de Mauthausen.
Ch Rachez
Secretaire Nationale


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents