Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Discours prononcé à l’occasion de la fête du Roi au Parlement fédéral,

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 16 Novembre 2012, 09:32am

Catégories : #Discours

2012-4455.jpgAltesses royales, Madame la Présidente du Sénat, Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, en vos titres, grades et qualités, chers invités

 

Tout d’abord, je voudrais vous remercier toutes et tous pour votre présence nombreuse en ce lieu symbolique, cœur de la démocratie, à l’occasion de la fête du Roi.

 

2012 est l’année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle. C’est pourquoi, nous avons choisi de mettre ce thème à l’honneur aujourd’hui.

 

Alors que la population belge vit plus longtemps et en meilleure santé qu’auparavant, la société reconnaît de plus en plus la richesse que peuvent constituer les personnes âgées. Nous pouvons, dès lors nous interroger sur les perspectives que cela ouvre.

La vie est, en effet, loin de s'arrêter à la retraite !

Nous avons tous un rôle à jouer dans la société. Le défi reste à tirer le meilleur du potentiel de chacun, même à un âge avancé. C’est précisément l’intérêt du vieillissement actif : permettre aux aînés de mener une vie active tout en restant en bonne santé.

Proposer aux personnes aînées de « vieillir en restant actives », c’est leur offrir une chance de continuer à s'épanouir et d'allonger leur espérance de vie afin de conserver pleinement leur place dans la société, de rester épanoui dans leur vie professionnelle, autonome dans leur vie quotidienne, engagé en tant que citoyen,...

 

N’oublions cependant pas qu’assurer de meilleures conditions d’épanouissement aux séniors c’est également lutter contre : l'exclusion sociale et la pauvreté, les stéréotypes et les préjugés ainsi que les abus et la maltraitance.

 

Mais comment faire en sorte que ces personnes restent actives, utiles à la collectivité ?

Plusieurs pistes sont envisageables : s’impliquer dans des secteurs comme la petite enfance, la santé, le 3ème et 4ème âge mais pas seulement !

 

Prenons comme exemple Lise Thiry, femme engagée dans de nombreuses causes comme le féminisme, la défense de la médecine sociale, le soutien aux victimes du sida et l’appui des demandeurs d’asile. Arsène Burny dans la lutte contre la leucémie. Dirk Frimout dans le secteur des sciences et de la recherche. Annie Cordy et Toots Thielemnans dans le monde artistique. Ou encore Eddy Merckx, Jacky Ickx en sport.

 

Il est également important de mettre en valeur les acquis des uns et des autres et permettre aux générations de travailler ensemble afin d’acquérir des compétences, des valeurs et des connaissances.

 

Il est, en effet, important de favoriser l’apprentissage entre les générations en vue de créer des "solidarités" dans tous les secteurs : le monde du travail, les classes sociales, les milieux culturels, … pour tous les besoins divers de notre société qui ne sont que trop peu rencontrés.

 

L’intergénérationnel permet l’utilisation des savoirs des aînés au profit des plus jeunes et inversement afin de permettre la valorisation du potentiel éducatif de chacun. Pensez à une écoles des devoirs menée par les premiers, ou à un cours d’informatique donné par les seconds, ou encore dans le cadre d’apprentissage en entreprise où les aînés coacheraient les plus jeunes, …

 

Au-delà du transfert de savoirs, l’intergénérationnel permet également la cohésion sociale à travers laquelle le sentiment de solidarité existe. La sécurité sociale et la famille sont des exemples parmi d’autres où la solidarité intergénérationnelle est présente. 

 

L’apport entre les générations doit être envisagé de manière réciproque. Si les jeunes ont besoin de leurs aînés pour se construire, les anciens ont évidemment besoin des jeunes pour s’adapter au temps présent en observant notamment le comportement de leurs éventuels petits-enfants.

L'ignorance est bien souvent source d'intolérance voire d’exclusion et cette relation "petits-enfants, grands-parents" permet de tisser des liens familiaux et sociaux importants.

 

Ces échanges entre générations sont une véritable richesse. Ils doivent encourager les décideurs et les acteurs concernés, à tous les niveaux, de continuer à développer un vieillissement respectant la dignité des seniors.

 

Je reviens justement d’une mission en République Démocratique du Congo. Comme vous le savez, probablement, dans ce pays, comme ailleurs dans le monde : plus une personne est vieille, plus elle est respectée et entourée de soins. Mais pas seulement ! Elle est consultée et sollicitée dans la gestion des problèmes.

Nous retrouvons ainsi des aînés engagés dans des secteurs comme les sciences ou la diplomatie. Un bel exemple est la MONUSCO, Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo, qui est, notamment, dirigée par des anciens ambassadeurs américains.

 

Je terminerai par dire que les personnes âgées sont un livre d'or pour les générations suivantes et qu’elles soutiennent le "travail de mémoire", travail qui me tient particulièrement à coeur. On cite d’ailleurs souvent cette phrase : « En Afrique, un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. » Il est certain que, dans des sociétés de tradition orale, la mémoire des anciens à une grande valeur.

Mais, plus proche de nous, nous avons Stephane Hessel qui, à 95 ans, continue son combat pour le respect des droits de l’homme et qui milite pour la paix et la dignité. Par exemple avec son manifeste « Indignez-vous ! », où il encourage les générations montantes à conserver un pouvoir d'indignation.

C’est en fonction de tous ces éléments que nous devons continuer à œuvrer ensemble pour promouvoir un vieillissement actif, profitable à la société !

 

Altesses royales, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, je vous souhaite un très bel après-midi.

 

André Flahaut

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents