Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


De la difficulté d’avoir raison

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 19 Février 2011, 13:55pm

Catégories : #Billets d'humeur

Donald Rumsfeld, ancien Secrétaire  américain à la Défense (2001-2006), l’une des figures les plus controversées de l’administration Bush, vient de publier ses mémoires.

On se souvient du tollé qu’avait suscité chez nous, et plus largement auprès d’autres gouvernements européens (dont les gouvernements français et allemand !), l’entrée en guerre des USA en Irak.

On se souvient des affirmations de Mr. Rumsfeld quant à l’existence d’armes de destructions massives en Irak et à ses « preuves ».

On se souvient de son énervement face à notre refus d’envoyer des troupes en Irak et de sa formule choc : nous étions « la vieille Europe » !

Je me souviens de certaines autres levées de bouclier dans une certaine presse, de courriers à tout le moins agressifs, parfois insultants, de déclarations peu amènes de certains responsables politiques me reprochant mon refus d’envoyer nos militaires en Irak.
On m’a traité de lâche, on me disait oublieux des sacrifices des soldats américains venus nous délivrer du jouc nazi, notamment.

Aujourd’hui, Monsieur Rumsfeld  continue de défendre énergiquement sa conduite de la guerre en Irak.
Il  daigne toutefois admettre, du bout des lèvres, que l’expression « vieille Europe » fut maladroite.

Entretemps, un agent irakien a déclaré avoir communiqué aux pays occidentaux de fausses informations quant à l’arsenal militaire de Saddam Hussein. Il affirmait notamment avoir vu des camions transportant des armes biologiques.
Il admet aujourd’hui avoir tout inventé
De l’avis des experts, l’administration Bush était de toute manière, décidée à lancer l’offensive.

Personne n’a trouvé d’armes de destruction massive mais on compte les morts par millier, civils et militaires.

Je crois que le temps et les faits m’ont aujourd’hui donné raison, quoi que puissent encore en  penser Monsieur Rumsfeld et tous ceux qui avaient préféré hurler avec les loups.

André Flahaut

Commenter cet article

patrick 19/02/2011 16:28


Les convictions de Rumsfeld sont encore plus dangereuses que ses mensonges. Je suis très étonné que ce ne soit pas Pieter DE CREM (le chiwawa de madame Clinton) qui signe la préface !


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents