Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Cum patere …

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 28 Juillet 2011, 13:02pm

Catégories : #Billets d'humeur

Racine latine de compassion, “souffrir avec “ …

De nos jours, lorsqu’on utilise la formule « je compatis », elle a perdu sa force, on prend part superficiellement aux soucis ou à la douleur de quelqu’un.

Depuis une semaine, depuis que l’on a découvert l’existence tragique d’une petite île norvégienne, nous compatissons, au sens originel même si nous ne savons plus dans quel registre trouver les mots. Au bout de nos réflexions, de nos émotions, de nos révoltes et de nos interrogations, qui sait si nous ne pleurons pas sur nous-mêmes, sur nos incompréhensions, sur cette part d’inhumanité sans doute à jamais incontrôlable qui continue de nous surprendre et de nous meurtrir.

Pour se rassurer, on ressort les grands classiques : la peine de mort, le contrôle renforcé de la vente d’armes, les analyses psychologiques, la création d’une commission, on surfe sur la vague des radicalisations. On se refait une séance bricolage de bonne conscience.

Ceux qui parlent de pédagogie, d’apprentissage à la citoyenneté, ne feront pas la une des médias mais l’on peut espérer que ce que nous apprend la Norvège en matière de démocratie frappera nos esprits tout autant que leur drame a bouleversé nos cœurs.

Nos commentaires ne servent à rien mais il faut continuer de leur montrer que nous sommes avec eux. Quand plus rien ne peut être dit, on peut toujours garder la main sur l’épaule …

Et d’espérer que le peuple de Norvège aura à l’égal de son chagrin, la force de maintenir ses valeurs d’ouverture et de transparence.

Et d’espérer que nous serons capables d’emprunter les mêmes chemins …

André Flahaut

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents