Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Condoléances aux familles des victimes de l'accident de car en Suisse

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 15 Mars 2012, 14:11pm

Catégories : #Billets d'humeur

Mesdames, Messieurs,

 

Il y a quelques jours encore, nous étions soulagés d’avoir trouvé les budgets nécessaires, nous nous réjouissions  de la douceur  météorologique et des promesses printanières, certes les temps restent difficiles mais nous cédions à une certaine légèreté.

 

Mais il y eut tout d’abord l’incendie d’une mosquée à Anderlecht et le décès d’un père de quatre enfants, d’un homme qui se trouvait être aussi un peu le père spirituel de nombreux  musulmans.

 

Mais il y eut ensuite cette voiture folle sur les motards de la police fédérale, stationnés devant le Palais royal, des pères, des compagnons, des fils blessés, incompréhensiblement.

 

Et il y eut enfin l’ultime anéantissement, un bilan terrible  : 28 décès, six adultes et la mort de vingt-deux enfants. Un chiffre insoutenable pour deux mots incompatibles, l’enfance et la mort !

 

Certes, toutes les mesures pratiques ont été prises – et je tiens ici à remercier prioritairement l’ensemble des services de secours valaisans et les autorités helvètes pour la rigueur, la promptitude, la qualité de leurs interventions et de leur soutien – certes, nous continuerons à soutenir les enseignants et les familles, les autorités d’ici, l’enquête suivra son cours comme on dit, les médias auront couvert la tragédie, on cherchera les causes du drame, on tentera de ne pas les répéter.

 

Le temps des vacances est devenu le temps de l’épouvante et nous n’aurons pas de mots pour traduire la douleur des familles.

 

De même nous est-il difficile de dire l’ampleur de notre compassion. Nombre d’entre nous sont pourtant des  pères, des mères,  et à l’instar de toutes les mères, de tous les pères de notre pays,  nous sommes dans la stupeur et l’effroi.

 

Quand le gel surprend un arbre au printemps, les bourgeons en sont les victimes et l’arbre tout entier souffre. Ici c’est la fatalité cruelle et aveugle qui a frappé les jeunes pousses et les éducateurs. Un pays tout en entier en souffre à n’en savoir exprimer pleinement sa douleur et sa peine.

 

Il y a quelques heures, deux classes et leurs professeurs avaient fait le plein de souvenirs et s’impatientaient d’en rendre compte à leurs amis, à leurs condisciples et tout prioritairement à leurs parents. Les anecdotes sont devenues tragédies, les chansons se sont tues à jamais, la douleur dévorera ceux qui restent, pour toujours.

 

Pour ces vies fracassées

Pour cette photo de classe défigurée

Pour ces écoles endeuillées

Pour ces fratries amputées

Pour ces parents désenfantés

 

Pour ces petites filles, pour ces petits garçons de Lommel, d’Heverlee et d’ailleurs, pour toutes les vies dévastées  chez nous cette semaine, Mesdames, Messieurs, je vous propose une minute de silence.

 

André Flahaut                     

   condoleences-accident-car-suisse-15032012-2.JPG

condoléences accident de car suisse 14032012 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents