Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Violence à l'école

Publié par blogflahaut sur 29 Janvier 2007, 09:12am

Catégories : #Billets d'humeur

Des mesures de bon sens contre la violence à l’école


Lundi dernier, un jeune exclu par la direction pour des faits de trafic de stupéfiants, a porté des coups de couteau à son directeur. Celui-ci a été hospitalisé, il est gravement touché, la lame étant passée à quelques centimètres du cœur. Je ne peux qu’être choqué par cette violence. Ces faits sont extrêmement graves et inacceptables.


Le directeur de l’institut Cousot a entrepris un long travail dans cet établissement en matière d’éducation à la citoyenneté et est porteur de valeurs comme le respect, la tolérance, l’ouverture, le dialogue et la solidarité. De plus, un réel travail de fond a été mené par la Communauté française en matière de prévention du décrochage scolaire et de lutte contre la violence, et ce tant au niveau de l’Education que de l’Aide à la jeunesse.


Des mesures sont à prendre d’urgence. Ce genre d’événement attise les discours dangereux stigmatisant l’enseignement technique et professionnel, la nationalité du jeune ou la situation légale de la famille.


La collaboration entre la police, le parquet et les Conseils d’arrondissement pour l’aide à la jeunesse doit être approfondie afin d’éviter d’autres événements tragiques. Toutefois, il ne s’agit pas de prendre des mesures sécuritaires inutiles, comme placer des détecteurs de métaux, multiplier les caméras, mettre des policiers dans les écoles ou enfermer les jeunes dans des centres de rescolarisation. Il ne sert à rien de transformer les écoles en centres fermés.


André Flahaut

Commenter cet article

Jacques de paoli 03/02/2007 14:03

La société est violente. Les séries télévisées qui nous visionnons sont violentes. La vie est violente. L\\\'Etat  n\\\'est plus à même de freiner cette violence. L\\\'Etat se trouve dans la situatiion du seigneur incapable de secourir ses serfs. La protection est ailleurs. Police privée, isolement dans un lotissement quadrillé, protection du caïd du coin.. J\\\'exagère à peine. J\\\'évoque. Je projette. Mais où est l\\\'autorité? Le père? Il courbe l\\\'échine parce qu\\\'il n\\\'a plus de patron ou parce qu\\\'il est entrain de le perdre. Le curé? Son église est déserte. L\\\'enseignant? On y croit plus, le diplôme qu\\\'il délivre ne mène nulle part. L\\\'armée? On n\\\'y va plus. Le patron, Il n\\\'embauche plus, il désambauche... Alors? Il faut continuer à y croire. Mais à quoi? A un projet de société qui mélange les vues de Sarko àcelles de Ségo.? La politique est ce qui peut être fait dans un pays donné à un moment précis de son Histoire. Et non ce qu\\\'on devrait y faire. Or chez nous, nous devons TOUJOURS mélanger nos vues avec celles d\\\'un autre. Essayons au moins que celui-ci nous ressemble le plus possible.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents