Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Adieu veau, vache, cochon, couvée ….

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 23 Juillet 2009, 20:56pm

Catégories : #Billets d'humeur

 

Nombre d’entre nous ont encore en mémoire la fable de La Fontaine, l’histoire de Perrette, de son pot de lait et de ses espoirs de fortune anéantis.

 

Nos producteurs  de lait ne rêvent plus depuis bien longtemps. Ils ont essayé de vivre de leur  difficile labeur. Aujourd’hui, c’est à peine s’ils peuvent survivre malgré l’amour de leur métier, malgré les lourds investissements financiers qu’ils ont été obligés de consentir pour rester à niveau des exigences du marché et tenter de répondre aux règles aveugles de l’économie libérale.

 

Hier, l’Europe a détourné les yeux malgré les 400 tracteurs à ses pieds.

 

Aujourd’hui, la presse néerlandophone se gausse des « waalse boeren », des paysans wallons dont ils n’estiment pas nécessaire d’être solidaire.

Jusqu’au jour où la vague du libéralisme sauvage déferlera sur la Flandres et sur ses fermiers … Je doute qu’ils auront la patience et la force des hennuyers, des ardennais, des gaumais, des brabançons wallons.

 

Il y aussi l’inénarrable FEDIS (représentant des distributeurs) qui dans sa grande mansuétude a cédé 2 centimes le litre. Facile, puisque ces centimes seront répercutés dans le prix au consommateur. Vous et moi.

 

Alors bien sûr, ce fut la pagaille sur les routes mais chacun sait que lorsqu’on pousse les gens au désespoir, ils ne trouvent que des solutions désespérées.

 

En cette veille de Foire de Libramont, je crois indispensable de marquer notre solidarité envers ces travailleurs, envers leurs familles, de leur dire que nous comprenons leurs revendications, que nous souhaitons garder, à travers eux, un  patrimoine irremplaçable de qualité et de tradition.


André Flahaut 

 

Commenter cet article

Djote 23/07/2009 22:44

Question néanmoins: lorsque, il y a à peine 2 ou 3 ans, la production de lait était en pénurie, et les prix (d'achat... et de vente) très élevés, les agriculteurs ont investi et réorienté leur production vers le lait (monoproduit).
Aujourd'hui, le marché se retourne et rend tout cela non rentable.

Questions:
- y a-t-il une place à ce genre de modèle économique... finalement non prédictif pour le citoyen ou entrepreneur (agricole ou autre) lambda ?
- si le prix du lait s'effondre, cela "élimine" le moins rentable. Qui est aujourd'hui le plus rentable (celui qui sait casser les prix) au niveau mondial ? S'agit-il d'un pays en développement ? qui pourrait aujourd'hui avoir la possibilité de nous vendre un produit... et se faire un peu de blé (sic) sur notre dos?
- était-il nécessaire d'orienter/concentrer toute sa production vers un mono-produit plutot que de se diversifier ? QUI a fait ce choix ?
- l'agriculture belge exporte environ 50% de sa production à l'étranger. Est-ce gérable si chaque pays souhaite faire la meme chose ? Quelle est la balance agricole nette de la belgique (import vs export agricole ?). ne doit-on pas doucement diminuer la production belge à son besoin intérieur ?
- a-t-on réellement une surproduction aujourd'hui ??? n'y a-t-il pas des gens dans le monde qui meurent de faim ??


Sujet intéressant, non ? A quand une table-conférence près de Nivelles sur ce sujet (avec des produits du terroir et un grand verre de lait)?

Là-dessus, je vais manger une djote. De la boulette de Nivelles, un fromage à base de lait, non ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents