Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Les doigts dans le pot de confiture ou le retour de la Grande Muette.

Publié par blogflahaut sur 16 Juin 2009, 13:13pm

Catégories : #Billets d'humeur

 

Je me suis déjà exprimé  quant aux missions dévolues à nos soldats en Afghanistan. Je n’y reviendrai pas aujourd’hui.

Je voudrais par contre épingler la technique de communication du Ministre De Crem, ou plutôt la non-technique, la non-méthode, le flou non artistique avec lequel il « informe », le Parlement d’une part et les familles d’autres part.

En matière de communication, deux principes semblent le mener : « Pas de nouvelles, bonnes nouvelles » et « Quand on ne sait pas on n’a pas mal au ventre ». Simple et pratique !

Sauf que : il y a des fuites, des gens qui parlent, la presse qui s’occupe de ce qu’il ne lui demande pas et patatras ! Le voilà pris les doigts dans le pot de confiture !

Il fallu une semaine avant qu’il ne reconnaisse devant les micros que nos hommes avaient effectivement essuyé des tirs talibans durant plus d’une heure.

En clair, si cela n’était pas venu sur la place publique, on n’aurait rien dit ! Pas vu ? Pas pris !


Cette opacité en matière de communication est inacceptable et relève de méthodes d’un autre âge.

Les procédures prévues en matière d’information ne sont pas respectées, le Parlement ignoré, les familles sous le choc en écoutant la radio, la presse au placard.

Ce manque de transparence répété risque non seulement de mettre le ministre en grandes difficultés (cela c’est son problème) mais aussi de stresser les familles qui auront perdu toute confiance dans les informations lacunaires, tardives ou farfelues qu’elles recevront, quant à la confiance du Parlement envers les propos passés, présents et futurs de Monsieur De Crem, ….

On minimise, on tait, on occulte, on postpose, à force on se méfie, on s’inquiète.

La crédibilité ? Cela se mérite !

Et nos hommes sur le terrain difficile de l’Afghanistan méritent bien plus encore !

André Flahaut

Commenter cet article

Pascal 22/06/2009 17:58

Pour Pieter De Crem, ce serait plutôt le doigt coincé dans la bouteille de champagne... Je plains son successeur lorsqu'il découvrira l'état financier et moral dans lequel il va laisser ce ministère ! Comme quoi un mauvais bourgmestre fait toujours un mauvais ministre.

Patrick 18/06/2009 22:40

Son absence totale de communication se situe à mi-chemin entre le mutisme de la carpe et le silence des Dieux. L’allusion à la carpe n’a rien à voir avec son air béat… L’allusion aux Dieux, par contre, n’est pas fortuite. Elle vient de son pédantisme et de la façon dont il croit être investi d’un pouvoir divin, comme s’il avait été contaminé par un Reynders. C’est probablement pour cette raison pathologique qu’il ne prend pas la peine de dialoguer avec les classes sociales laborieuses, pour lesquels il n'a aucune considération. Maintenant qu’il est ministre, il est bien supérieur à tout cela ! L'indifférence et l’ingratitude qu’il témoigne envers le personnel de la Défense, de même que ses tromperies,prennent source dans l'ignorance qu’il a de son Département. Ce qui rassure, c’est qu’il n’a pas suffisamment de mémoire pour retenir tous ses mensonges, et donc qu’un jour ou l’autre, il sera victime de son propre jeu. Sachant que c’est l’intégrité qui engendre la crédibilité, il y a peu de chance qu’il soit crédible encore longtemps… Quoi qu’il en soit, il restera le plus mauvais ministre que la Défense ait connu.

marie-claude+leloire 17/06/2009 19:17

Inutile de vous dire que nous vous regrettons ...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents