Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Et maintenant… que la fête est finie … ?

Publié par blogflahaut sur 22 Juillet 2008, 13:23pm

Catégories : #Billets d'humeur

 

Quelques drapeaux ont été sortis – le rituel des cérémonies s’est déroulé sans couac.
L’hymne national a été joué, quelquefois chanté, dans les villes et les campagnes. Le défilé militaire et civil était au rendez-vous, tous les acteurs à leurs places au moment convenu…

Le discours royal a appelé à un « autre vivre ensemble ». Il était impossible de dire autre chose ! Sa référence au passé rejoignait les romantiques. Ceux là qui pensent qu’on peut remonter le temps, qui croient que rien ne changera en occultant la criante réalité.

La désignation des « Sages » médiateurs ou devrait-on dire les « dépanneurs de la dernière chance, ceux du désespoir » ou encore les « missionnaires de l’impossible » a permis de passer le temps de la fête, et de gagner quelques jours. Ils vont essayer de résoudre un impossible casse tête. Ils vont essayer. On ne pourra pas les accuser de ne pas avoir essayé… Ils auront fait leur possible dans cette « mauvaise » pièce dont le scénario est déjà écrit par les marionnettistes de l’ombre.

La Présidente du CD&V-NVA l’a dit, et elle reflète bien ce que ses gens pensent. Le gouvernement n’est pas démissionnaire, il continue sous la direction d’un des siens mais il doit être prudent. Cela veut-il dire « affaires prudentes » ? Il n’y a pas de demi-façon de gouverner, comme il n’y a pas de demi-mesure quand on appuie sur la gâchette… Les gens attendent la concrétisation intégrale et urgente des mesures décidées dans le socio-économique.

La Présidente et d’autres l’ont répété, les trois « sages » francophones doivent apporter la preuve que les Francophones sont dans de bonnes dispositions pour entamer et conclure un dialogue… sous entendu comme le veulent les Flamands en contenu et délais !


Faut-il aussi faire une génuflexion ou venir à la table sur les genoux ? Vêtus de bures ? De plus, tous les Francophones ne sont pas les bienvenus, Bruxellois s’abstenir…

Enfin, on ne discutera que ce qui intéresse les Flamands. Pas question de remettre en cause, ou de négocier la scission de BHV (la loi du nombre se chargera de finaliser le travail si nécessaire) et parler d’élargissement de Bruxelles est tabou, cause de rupture, preuve de mauvaise volonté, d’insoumission…

Tout cela illustre que pour certains Flamands, le principe de base est « tout ce qui est à moi, est à moi et tout ce qui est à toi, et qui m’intéresse, se négocie ».

En attendant, des représentants de la Flandre continuent d’occuper les postes pour en grignoter de l’intérieur la substance (jusqu’à les en vider) au profit de leur seule communauté (le nom Belgique et Bruxelles fait encore vendre à l’extérieur…)

Ajouter à cela l’arrogance, le mépris au quotidien et le rejet continuel de la faute sur l’autre et vous aurez compris que la tache de réconciliation est immense pour garder un minimum d’optimisme. Et tout cela avec un Parlement mis en vacances par habitude, parce que la date est là… !

Qui parle de démocratie et de respect de l’autre et des minorités ?

Ceci n’est pas du défaitisme mais du réalisme destiné à mobiliser pour résister !


André Flahaut

Commenter cet article

Un petit Belge 04/08/2008 17:47

Monsieur Flahaut, pourquoi n'organisez-vous pas à la rentrée dans votre ville une conférence des responsables de l'asbl BPlus qui expliquerait leurs actions et leurs idées? Merci d'avance.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents