Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Question de choix

Publié par blogflahaut sur 17 Avril 2008, 08:39am

Catégories : #Billets d'humeur

 


Le nouveau ministre  de la Défense souhaite réorienter (en dépit des restrictions budgétaires) les missions de son département en multipliant et en développant les missions en opérations extérieures. A chacun bien sûr la liberté de ses choix politiques.


Les miens ont été autres, ce qui ne m’a jamais empêché de respecter les divers accords  internationaux auxquels notre pays se doit de répondre.


J’ai durant plus de huit années, donné la priorité aux missions humanitaires et de maintien de la paix considérant que la Défense avait un rôle essentiel à jouer en matière de proximité, d’utilité pour la paix, de solidarité dans notre pays et à l’étranger. Bien sûr, c’est une vision « de gauche ». Une vision que je continue de défendre parce qu’elle est progressiste et européenne, elle est d’avenir ! Etre  ministre de la Défense, c’est aussi faire en sorte que l’armée soit un instrument démocratique, transparent, ouvert et utile pour les populations et ce, en permanence.
Je crois qu’il est important de réfléchir sérieusement avant de retourner par nostalgie, par conservatisme ou par méconnaissance de la réalité, à une armée de « guerre froide ».
C’est un vrai débat de fond et de société.


Certes, il y a un ordre de priorité dans les choix entre l’OTAN, l’Europe, L’ONU.
En ce qui me concerne, l’ONU est le cadre, ensuite je choisis l’Europe, car je suis un européen convaincu, tout en respectant, c’est indispensable, les accords internationaux.


De  juillet 1999 à décembre 2007, j’affirme que nos engagements ont été tenus mais, notamment au moment de la guerre en Irak, nous avons fait respecter notre souveraineté et nos convictions.
Ce ne fut pas facile pourtant nous avons maintenu notre position.


J’ose espérer que dorénavant, notre pays saura garder l’indépendance de ses choix et ne cèdera pas au confort du suivisme envers certaines décisions venues d’outre atlantique.


Si l’on veut maintenir les valeurs de solidarité et rester utile, on ne fait pas de l’idéologie, on travaille indépendamment de la couleur de peau,  des origines ou des convictions de l’autre. Ce devait être dit car de nauséeuses rumeurs planent insidieusement …


André Flahaut

Commenter cet article

Patrick Descy 17/04/2008 11:26

Encore une
fois, plusieurs problèmes se posent. Comment intensifier des missions extérieures
tout en avouant l’énorme problème de recrutement combiné aux restrictions budgétaires ?
Que ce soit à la Défense, la Police, dans les Services incendie,… il est rare
que l’on retrouve les plus âgés en première ligne ! Il est alors
nécessaire de recruter du personnel jeune et motivé. Hélas, les explications
données par le Ministre en Commission de la Défense ce lundi 14 avril ne nous
ont pas éclairés sur un début de solution, que du contraire ! Ensuite, se
pose la question du sens des mots. Soit nous faisons des ‘’missions extérieures’’
pour épater l’OTAN (bombardements, combats de rue,…), soit nous oeuvrons à la
reconstruction et au développement d’un pays (militairement,
diplomatiquement,...) Dans le premier cas, il faudra tôt ou tard trouver une
échappatoire pour fuir après avoir instauré le chaos. Dans le second cas, une
stratégie de sortie bien planifiée est possible une fois la mission accomplie.
Dans le premier cas, il faut des jeunes militaires prêts à aller au combat,
sans trop d’espoir de retour. Dans le second cas, il faut surtout des
militaires expérimentés (instructeurs, techniciens, etc.) qui reviendront pour
faire d’autres missions. L’idéologie a donc un impact sur le recrutement, et la
Défense va en faire les frais. D’autant plus que la promesse d’un retour sur l’investissement
risque de se faire attendre encore longtemps. Cette nouvelle politique ne peut
que créer de l’insécurité supplémentaire sur notre territoire. Je reste
convaincu que le Ministre est bien conseillé, le problème doit se situer ailleurs…

Kanusagi 17/04/2008 10:20

Monsieur,Une fois de plus,on reconnait toujours la valeur des gens lorsqu'on ne les voit plus!MAIS,vous,vous reviendrai,j'en suis sûr!!Kanusagi Fuad

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents