Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Quand Charles Michel s’emmêle les pinceaux !!!

Publié par blogflahaut sur 13 Mars 2008, 11:47am

Catégories : #Billets d'humeur


Charles Michel a tenu mardi une conférence de presse pour faire « le bilan de son activité au département de la coopération » ! Un peu présomptueux de faire un bilan après seulement quatre vingt jours de travail…
Mais que dit-il ?


« Il a pu augmenter son budget de la coopération de 28 % pour atteindre 1,109 milliards d’euros en 2008. Un budget qui aurait donc connu une croissance exceptionnelle. »


Ne soyons pas dupes ! Voyons ce que cache cette belle envolée !


Première astuce : quand on y regarde de plus près, on constate qu’on compare des pommes et de poires. Le Ministre compare son budget 2008 au niveau de dépenses de coopération effectivement réalisées en 2007. Et qu’avait dit Charles Michel à propos de ces dépenses 2007, il y a quinze jours à peine ?  « Que c’était un des plus mauvais résultats de ces dernières années : on a pas exécuté tout le budget en 2007 et on a pas tenu nos engagements internationaux, même ceux qui sont obligatoires ! »  Si on a l’honnêteté intellectuelle de comparer ce qui est comparable, on constate qu’entre le budget de la coopération de 2007 (0,950 milliards d’euros) et celui de 2008 (1,109 milliards d’euros) il n’y a que 17 %  d’augmentation !!


Oui mais 17 % d’augmentation, c’est quand même bien pour la coopération me direz-vous… ?


Attention, deuxième astuce !! Alors qu’il avait annoncé depuis plus d’une semaine que « l’augmentation de son budget de la coopération » servirait à mener des politiques nouvelles », notre Ministre annonce dans sa conférence de presse de mardi qu’il devra consacrer 214 millions à assurer des engagements qui n’ont pas été tenus l’année dernière (paiement de cotisations obligatoires à des organisations internationales comme la Banque Mondiale ou des organisations des Nations Unies). Si vous faites une petite soustraction simple : 1,109 milliards – 0,214 = 0,895 milliards, voilà le budget réel dont le Ministre Michel dispose en 2008 pour réaliser les projets de 2008. C’est donc moins qu’au début de 2007, où le budget était de 0,950 milliards !!!


Conséquence : le Ministre Michel, qui comptait disposer d’un budget nettement supérieur à celui qu’il a réellement, doit maintenant réduire les dotations à accorder aux acteurs indirects de la coopération : les ONGs, les Universités, etc. Les ONG donnent de la voix car elles trouvent cela inacceptable et on peut les comprendre ! Après avoir subi l’an dernier une nième réforme de leur subsidiation qui a réduit la part que l’Etat apporte dans leurs projets, elles ont introduit leur demande de financement à l’automne dernier. Ces demandes ont été examinées, auditées, screenées, négociées, réduites… Le montant final de leur subside sur lequel l’Etat s’était arrêté leur a été communiqué en ce début d’année (ce qui est déjà tard puisque ces projets sont censés commencer théoriquement le 1er janvier 2008). Et maintenant, alors que les projets sont en cours depuis deux mois et demi déjà, le Ministre Michel, Bon Prince, vient leur annoncer que malgré « la soi-disant hausse spectaculaire de son budget global », il ne pourra payer la totalité du subside qui leur a été promis : il faudra encore le réduire (une réduction totale de 12 millions d’euros !!). On peut être irrité face à une telle mauvaise gouvernance : annoncer des engagements qu’on ne peut tenir.


Les Universités sont plus discrètes (c’est sans doute la caractéristique du monde académique) mais il nous revient que là aussi les engagements annoncés ne pourront être honorés. Dans le secteur, on parle d’interrompre certains programmes qui devaient démarrer en RD Congo. Ce serait un comble : malgré la soi-disant « hausse spectaculaire du budget 2008 » on devrait suspendre des projets engagés dans un pays dont tout le monde est d’accord pour dire qu’il est prioritaire !!


En annonçant cette « soi-disant spectaculaire hausse » du Budget le Ministre Michel a osé promettre « qu’en principe l’objectif de 0,5% du PIB consacré cette année à la Coopération sera atteint ». Encore une fausse promesse au vu des chiffres réels décortiqués ci-dessus. Dans un an, quand nous aurons le niveau réel réalisé en 2008 nous en serons loin, j’en suis sûr !!!


A force de faire des effets d’annonce, à force de comparer des choses qui ne le sont pas, à force de cacher les cadavres qui sont dans le placard… on trompe les gens, mais on est aussi rattrapé par la réalité !!! Le Ministre annonce des hausses spectaculaires qui se transforment en lamentables paroles mangées et promesses non tenues pour le monde des ONG et des Universités.


« Quand le bac se retourne sur le pourcha…. », comme disait ma grand mère.

 

André Flahaut

Commenter cet article

Aldric 01/05/2008 16:21

Cher André, C'est avec beaucoup d'attention que j'ai lu ton article relatif à la coopération. Je ne peux qu'abonder dan ton sens. A titre d'exemple le budget de la coopération universitaire au développement (CUD) ont été rabotés de 14 %. L'impact direct de ce coup de rabot s'est traduit par la supression d'un nombre important de ce que l'on appelle les Les "projets interuniversitaires ciblés" (PIC), projets de coopération universitaire élaborés conjointement par une institution universitaire  d'un pays en développement et plusieurs institutions membres du CIUF. Ces programmes ont montré tout leur intérêt en matière de coopération au développement ! De ce fait, pour toutes la communauté française, il n'y a eu cette année que 4 PIC acceptés ...... C'est ainsi que les plus motivés des profs d'unifs, du nord comme du sud, se résigne à ne plus déposer de projets pour de tels programmes tant leur préparation est lourde alors que la chance de voir aboutir le projet est très faible ! Jean-Marc Aldric 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents