Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Un train d’économie

Publié par blogflahaut sur 21 Février 2008, 09:06am

Catégories : #Billets d'humeur


Monsieur Pieter De Crem, Ministre de la Défense persiste dans la dérive à laquelle il semble vouloir nous habituer depuis sa prise de mandat.
Il veut faire des économies. Vu comme cela, rien de plus honorable en ces temps difficiles pour tous.
Il souhaite supprimer la mise à disposition des bus de la Défense à l’attention des Anciens Combattants qui  se rendent annuellement sur les lieux de mémoire en compagnie d’étudiants. Il remet également en question l’organisation d’un voyage prévu en train vers Buchenvald.
Au nom des principes de la libre concurrence et de sa crainte de voir la Défense entrer en « concurrence déloyale » avec les autocaristes privés, voici le chevalier blanc  (CD&V) du libéralisme flamboyant !
La loyauté que nous devons à tous ceux qui ont combattu pour le maintien de nos valeurs démocratiques et envers ceux qui y ont laissé la vie lui apparaît nettement moins prioritaire !


Petite précision : la mise à disposition des bus de la Défense était jusqu’à l’arrivée de Mr De Crem facturée à l’Institut des Vétérans par le système de « l’aise aux tiers » qui assurait un coût moindre que ceux pratiqués dans le privé. Personne  à ce jour n’a jamais remis en cause cette pratique parfaitement légale.


Alors ? Faut-il comprendre que dorénavant les Anciens feront l’économie du temps qu’ils consacraient aux jeunes générations, qu’ils feront l’économie de leur disponibilité et de leurs témoignages  si essentiels à notre devoir de mémoire ?
Les étudiants, autrefois motivés et à l’écoute de notre passé feront l’économie d’une démarche citoyenne vers laquelle ils s’engageaient avec cœur. Les enseignants feront l’économie d’un support précieux à leur cours d’histoire, de morale ou autre.


Dernier détail : à Namur, lors du traditionnel hommage au Roi Chevalier décédé il y a 74 ans, une vingtaine de gerbes ont été déposées. Pour la première fois, le département de la Défense n’a pas déposé de couronne de fleurs. Vous avez dit : économie ?


Il y a des jours on l’on aimerait vraiment faire l’économie de la bêtise.
Il faudrait en parler à Mr De Crem.

 

André Flahaut

Commenter cet article

Vlieghe Christian 21/02/2008 12:13

Il n'est jamais à souhaiter du malheur chez autrui, mais en l'occurence, il faudrait que Mr De Crem vive de manière aussi intense et profonde les douleurs et le chagrin que notre famille a connue depuis la mort tragique de notre Papa, tué en service commandé au Congo en 1960...D'autres familles, hélàs innombrables, n'ont même pas eu la chance de croiser leur douloureux chemin avec celui d'un homme dont le coeur sait encore vibrer à la souffrance des autres et aller à la rencontre du Souvenir et de la Mémoire de tous ceux qui ont donné leur vie pour le Pays.Mais ,est-ce que le mot pays veut-il encore signifier quelque-chose pour Mr De Crem ? A l'instar de ce que sous-entend Mr André FLAHAUT, je placerais également Mr De Crem parmi les fervents adeptes de la mondialisation à tous crains et du libéralisme le plus débridé.Pour en revenir aux polémiques développées à propos de l'annulation du marché des munitions de 90mm, je voudrais ici apporter ma modeste expérience en armurerie, au travers de laquelle j'ai souvent ouï dire que la munition 90mm était une des plus performantes, soit en obus-flèche, soit en obus à charge creuse, soit en fragmentations diverses. C'était une évidence à l'époque où la Gendarmerie était encore équipée d'autos-blindées montées avec tourelle et canon de 90 mm CATI...et cette évidence m'a encore été confirmée, bien à regrets, lorsque j'ai dû procéder à l'évacuation de ces canons à l'arsenal de Rocourt . Faisant part auprès d'un technicien de Rocourt des regrets éprouvés, ce technicien ne comprenait non plus pourquoi de telles armes, encore reconnues mondialement , étaient passées aux oubliettes ...D'autre part , qu'il suffise à Mr De Crem d'interroger le premier armurier venu, et qu'il lui demande quelle est actuellement la munition la plus dangereuse : il y a fort à parier que la 22 LR où plus actuel, la 5,56 OTAN reviennent régulièrement ...Transposés à la polémique voulue par Mr De Crem,mes constats me poussent à conclure de la manière suivante :Mr De Crem serait-il partisan des munitions à destructions massives en lieu et place de "frappes chirurgicales" plus incisives et plus économes en matériel et en vies humaines ?Simple citoyen,je ne connais pas le dessous des cartes,mais je ne serais pas autrement étonné de certaines pressions insistantes d'une frange du Patronat flamand auprès de nos politiciens actuellement en place, pour tout entreprendre qui favorise l'éviction d'un marché qui leur mettait "du plomb dans l'aile" , à défaut de la tête....

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents