Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


L’impasse à droite

Publié par blogflahaut sur 6 Juin 2007, 11:59am

Catégories : #Billets d'humeur

Lorsque Didier Reynders, prétend déplacer à droite le centre de gravité de la politique belge, il s’inscrit tout à fait  dans la pensée néo-libérale qui veut « libérer »  le travail de toute contrainte et affranchir le citoyen du contrat social.


J’ai parcouru ces jours-ci l’essai d’Eric Dupin, « A droite toute » (Fayard), qui décode magistralement l’offensive droitière actuelle. C’est un livre utile qui décrit bien « la véritable  violence culturelle qui s’exerce aujourd’hui sur le corps social pour le convaincre que l’intérêt de chacun passe par l’oubli d’autrui. »


Cette vision individualiste du monde existe depuis longtemps. Pourtant, elle a ceci de nouveau qu’elle ne prend plus de précautions verbales et surtout qu’elle se présente comme progressiste. La droite serait le parti du mouvement.
La compétition serait son drapeau,  avec ses quelques gagnants et l’impitoyable  malheur qui tombe sur les perdants.


La solidarité ? La participation ?
Des vieilleries qui empêchent les individus de vivre comme bon leur semble. C’est bien Madame Thatcher qui prétendait que la société  ça n’existe pas.


« La droite se pare des plumes de la modernité alors qu’elle exploite des valeurs moribondes », dit encore Eric Dupin.
On peut espérer que cet écran de fumée idéologique se dissipera bien vite.

 

André Flahaut

Commenter cet article

Patrick DESCY 14/06/2007 22:09

Si je peux vous en conseiller un autre... Aux éditions Aden vient deparaître le dernier livre de Marco Van Hees : "Didier Reynders, l’homme qui parle à l’oreille des riches."  Si Didier Reynders affirme qu’il a réduit la pression fiscale, Van Hees démontre combien cet allègement a surtout profité aux riches, mais que le commun des contribuables attend toujours d’en mesurer les vertus annoncées. Marco Van Hees sait de quoi il parle... Pour dresser un bilan des huit années du ministre libéral au cabinet des Finances, il s’est basé autant sur sa formation en sciences politiquesque sur son expérience de fonctionnaire du ministère desFinances.  A lire absolument !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents