Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Le désordre pour répondre au désordre avec, de part et d'autre, la liberté en otage

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 28 Juillet 2016, 13:33pm

Catégories : #Billets d'humeur

Sur la jungle et le désert ...

Sur les champs, sur l'horizon ...

Sur les routes déployées ...

Sur chaque main qui se tend ...

 

que de drames écrits en ton nom Liberté (d'après Paul Eluard)

 

Ici, des attentats à répétition - au delà  de l'horreur et des tragédies personnelles - déstabilisent nos fragiles certitudes.

On cherche à s'en prémunir.

Là, un coup d'Etat raté ouvre une voie royale à un système de purges déjà bien rôdé. On censure, on dénonce, on réprime.

Officiellement on se protège.

Les guerres ne sont plus au Vietnam, ni en Espagne, ni en Irlande mais elles n'ont eu de cesse de perdurer ou de proliférer ailleurs.

On a toujours trouvé de quoi les justifier.

De même que l'imagination des hommes est sans limite lorsqu'il s'agit de détruire, de même est-il créatif dans ses remèdes.

On réinvente un concept : la protection et la conscientisation du citoyen par un "service civique-militaire - adapté - de réserve et/ou d'établissement public d'insertion de la défense" ou de quelque chose d'approchant. L'imagination au service de la fermeté.

On propose qu'au sein d'un service public soit mis en place un service dédié à la délation.

On peut se venger aussi : en emprisonnant des milliers de personnes, en déstabilisant l'administration, la presse, en menaçant, en instaurant ce qui au nom de la stabilité du pays s'apparente à la terreur et à la mise en place d'un pouvoir personnel peu rassurant.

On déploie des forces militaires, du matériel, on fait appel à la haute technologie au service

de ?

De quoi finalement ?

Et là, on trouve le mot  passe-partout, la formule magique que l'on peut mettre à toutes les sauces : "au nom de la liberté" !

On assassine donc "au nom de la liberté" religieuse, de la liberté d'expression, de la liberté d'association, de la liberté de circulation, de la liberté économique, de conscience, ...

Et puis on s'ingénie à libérer la liberté à coups de mesures liberticides. Eternel paradoxe de la nature humaine ....

Tant de crimes commis en son nom, tant d'espoirs, tant de maladresses, de bêtise, de douleur.

Deux mille ans n'ont pas suffi pour entendre Sénèque qui avait compris que "La liberté consiste à ne craindre ni les dieux ni les hommes, qu'elle consiste à être maitre de soi et non des autres"

Et j'ajouterai modestement qu'ainsi, elle rend possible la Paix.

Même si le monde devient fou, même s' il s'enfonce dans l'obscurantisme, même s' il tourne le dos aux Lumières,  à la solidarité et à la tolérance, je veux croire qu'il reste en chacun de nous la force de s'en indigner et d'y répondre intelligemment, généreusement, individuellement et collectivement, mais surtout dignement.

André Flahaut

Ministre d'Etat

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents