Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


En Autriche...et ailleurs

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 24 Mai 2016, 13:50pm

"Les écologistes se réjouissent",

"Le sursaut citoyen",

"Le soulagement",

"Le dernier avertissement".

Mais

"Une défaite qui est l'annonce d'une future victoire".

Et maintenant ?

Quand les politologues, les sociologues, les journalistes, et quelques uns d'entre nous auront trouvé les raisons, réelles ou supposées, objectives ou orientées, de tout cela, que ferons-nous ?

Aurons-nous la force, la capacité, l'intelligence et la volonté de regarder en face les réalités d'aujourd'hui, leurs conséquences et l' inconséquence de tous à ne pas les prendre en considération ?

La mondialisation s'est-elle installée du jour au lendemain ? Etait-elle évitable ? L'a t-on prise suffisamment en compte ? Non, non et non. Quels que soient les niveaux de pouvoir, les lieux, les sensibilités, les groupes de pression, les individus, ... chacun a choisi le court terme, chacun s'est arrêté au mur de son jardin, chacun a décidé de ne pas décider.

Sauf le secteur bancaire !

Dès lors, soit nous choisissons d'enfin gérer la transition, soit nous continuons de nous enfoncer dans le chaos.

Les questions de l'immigration se sont-elles posées du jour au lendemain ? Encore non. Soit on accepte d'y répondre par de réelles méthodes de gestion, par une politique de juste information , par une appréhension globale, non partisane, non morcelée, référencée sur le long terme, soit on renforce le chaos.

Les questions climatiques sont-elles apparues du jour au lendemain ? Toujours non.

Etc, etc, ...

D' Autriche ou d'ailleurs, peut-être devons-nous aussi entendre que le temps des atermoiements n'est plus de ce temps, que le citoyen est fatigué d'avoir trop espéré, que ses certitudes sont brisées, que sa confiance n'a plus de raison, que la frustration n'engendre, dans le "meilleur" des cas, que l'apathie, dans le pire, l'agressivité et tout ce qu'elle a déjà signifié.

L'urgence des actes qui suivent la prise de conscience n'est pas pour demain. A l'instar du chaos, elle est déjà là.

André Flahaut

Ministre d'Etat

Commenter cet article

Delporte Henri 24/05/2016 18:16

Ce sont les hommes et femmes au pouvoir qu'il faut changer ! Certains, parmi eux, comptent des années de pouvoir en n'ayant jamais fait que gérer leurs carrières, sans se soucier du bien public.Les exemples ne manquent pas en Région Bruxelles-Wallonie !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents