Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Flahaut dispo 2016 ! Conférence de presse

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 11 Avril 2016, 14:26pm

Flahaut dispo 2016 ! Conférence de presse

Invité au forum de midi sur la Première ce 14/4/2016

https://www.rtbf.be/auvio/detail_le-forum?id=2100600

C’est en 2008 que j’ai décidé pour la première fois d’organiser cette campagne de proximité

et de marquer ma disponibilité.

Ce fut d’abord « Allo Flahaut » pour devenir « Flahaut Dispo ».

2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 ! C’est donc la 9ème – non pas

symphonie – ni la dernière campagne, car je compte bien continuer !

Pour rappel, ces campagnes furent à chaque fois, organisées au printemps, juste après mon

« Souper annuel » et avant le 1er mai. Et cela, indépendamment de la proximité d’élections – locales ou autres. Campagnes aussi organisées indépendamment de mon statut : député – président de la Chambre – ministre – ministre d’Etat.

Il s’agit en fait d’un retour aux sources annuel même si, par les multiples actions (permanences sociales, présence, activités diverses en regard de la citoyenneté, …), je crois qu’il faut veiller à ne jamais oublier ses racines et sa base.

C’est le meilleur moyen d’être modeste et naturel et de ne pas jouer la comédie de la « comm» pour la « comm ».

Je me souviens en 2008, des sourires et sarcasmes d’amis et d’adversaires au sujet de cette action.

Certains n’y voyaient aucun intérêt politique puisqu’il n’y avait pas d’élections en vue, d’autres invoquaient plein de motifs pour me faire renoncer (désagréments, harcèlement téléphonique, etc). D’autres, plus silencieux, regrettaient de ne pas avoir eu l’idée et certains s’y sont même essayé par la suite mais c’était trop tard et moins spontané.

Aujourd’hui encore, quand un téléphone sonne dans une réunion, il y a toujours quelqu’un pour dire « Allo Flahaut » et la « Flahaut Dispo » est devenu une marque de fabrique qu’il faut à tout prix maintenir et donc entretenir pour ne pas tromper le citoyen et susciter sa méfiance.

Et c’est bien nécessaire ! Plus que jamais, ce lien direct, cette proximité, cet échange franc avec le citoyen de façon permanente, doit être maintenu. Il faut sortir des discours d’intentions et de la communication.

Il faut revenir aux valeurs et s’il y a bien une valeur qui devrait constituer le socle de notre société, la base de nos actions pour une citoyenneté responsable, c’est la solidarité !

Certains vous disent que la première valeur, c’est la liberté. Certes, elle est importante mais être libre seul n’a aucun sens, en revanche, être solidaire pour assurer la liberté de tous est mieux.

Il faut donc s’inscrire de façon continue dans la défense de cette solidarité, partout, toujours.

C’est le complément de cette disponibilité qui passe par la proximité et cela même dans notre Barbant wallon.

C’est l’actualité en plein !

Quand on regarde autour de nous, dans nos communes et province, la pauvreté apparait de plus en plus. Les autorités publiques ont beau agir, la société du repli sur soi dans laquelle nous vivons aujourd’hui et que nous avons construite, laisse de plus en plus de personnes sur le bord du chemin, dans l’indifférence la plus totale.

On ne jure aujourd’hui que par les chiffres et les gains pour soi, dans le chacun pour soi. Le collectif est dépassé et comme on n’enseigne plus les mécanismes de solidarité que sont l’impôt et la sécurité sociale, c’est le chacun pour soi – ou alors la solidarité ponctuelle, le temps des caméras à l’autre bout du monde ou celle tout aussi ponctuelle de la proximité.

Il faut cependant constater et saluer le fait que des mouvements spontanés de solidarité voient le jour (ex. Rixensart) ou encore le travail accompli par de nombreux bénévoles dans les associations (ex. : les écoles de devoir) ou encore ceux qui organisent l’accès aux sports aux vrais amateurs, désintéressés même s’il faut, là aussi, souligner l’engagement de sportifs de haut niveau dans des opérations de solidarité, proches ou lointaines, ou encore le succès d’opération de solidarité comme Télévie, Cap 48 ou Viva for Life. Mais force nous est de constater que malgré tous ces engagements et points positifs, la pauvreté progresse et impose notre mobilisation.

C’est le paradoxe de notre époque où tout à l’air si proche, où on a l’impression de connaître tout le monde mais d’être, en fin de compte, un étranger pour son voisin.

-------

Dans ce contexte, la dilution de l’Europe, l’émergence de nationalismes et de populismes, le repli sur soi, doivent nous préoccuper au plus haut point.

Cette disparition de la solidarité va nous mener à une nouvelle catastrophe dont les premières victimes seront les plus faibles.

Ce sont déjà les plus faibles qui sont aujourd’hui les premières victimes de la désolidarisation mondiale sur toutes les questions climatiques et ce malgré le grand show de la COP 21.

Ce sont aussi les plus pauvres qui sont les victimes de cette Europe sans solidarité et du chacun pour soi dont de plus en plus de pays et de citoyens approuvent la reconstruction de murs, de fermeture de frontières.

Ce sont aussi les citoyens, tétanisés par le climat de peur et d’anxiété entretenues qui acceptent, sans broncher, le retour de pratiques nauséabondes d’une époque pas si lointaine.

Ce sont des acteurs politiques élus ou candidats qui distillent de plus en plus bruyamment des discours de rejets, applaudis par des masses aveuglées.

C’est un continent qui se meurt, exploité jusqu’à l’os pour enrichir les puissants groupes financiers et les spéculateurs.

------

Et chez nous, me direz-vous ?

Même si le Brabant wallon est sans doute moins touché que d’autres provinces, il y est aussi indispensable qu’ailleurs de solidarité, car cela n’arrive pas qu’aux autres !

Dans ma commune, c’est parfois le bling bling qui prévaut ou le superficiel qui prime sur le travail de fond.

L’accueil d’enfants, l’accueil de personnes âgées, sont de véritables défis qui se présentent à nous et qu’ensemble – et solidairement – nous devons relever. Plus que jamais, la solidarité devra primer et cela dans tous les domaines – de la petite enfance aux soins palliatifs en passant par le sport, la culture, l’éducation, l’économie.

La solidarité passera par la mutualisation de nos moyens à travers des intercommunales, d’initiatives citoyennes, de coopératives.

C’est dans ce contexte que s’inscrit cette campagne où je m’engage pour le Brabant wallon et tous les Brabançons wallons, pour un avenir meilleur en ces temps difficiles pour la solidarité.

André Flahaut

Ministre d’Etat

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents