Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Une réforme d'envergure au ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 10 Novembre 2015, 10:47am

Catégories : #News

@photo news

@photo news

source : belga

Modernisation de l'outil informatique, suppression du pointage pour les fonctionnaires, recours accru au télétravail, politique de rémunération tenant compte du mérite, etc. C'est un véritable aggiornamento que le ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ses quelque 6.000 agents s'apprêtent à vivre dans les mois et années à venir.

Le gouvernement de la Fédération et les hauts responsables de l'administration de la Fédération sont en train de finaliser un nouveau contrat d'administration qui devrait entrer progressivement en fonction dès le début 2016 déjà.

Discuté depuis des mois entre représentants politiques, administratifs et syndicaux, celui-ci devrait modifier sensiblement le fonctionnement de l'unique ministère de la Fédération.

"Le contrat d'administration se présente comme une réforme et non une révolution", a toutefois tenu à rassurer lundi le ministre en charge de la Fonction publique, André Flahaut, lors d'une présentation des grandes lignes du contrat en commission du Parlement.

"Il n'est dès lors pas question de faire table rase du passé mais, eu égard, aux ressources disponibles, d'identifier ce qui fonctionne, ce qui a besoin d'être amélioré, ce qui doit être développé, mais également ce qui doit être abandonné, car des choix devront être opérés", a averti le ministre qui a fait tout le tour de son administration ces derniers mois.

La réforme annoncée sera toutefois bien plus que cosmétique. Celle-ci ambitionne d'instaurer, en l'espace de trois ans, une logique contractuelle entre le gouvernement et son administration, et d'introduire une plus grande transversalité dans l'action du ministère.

Sur base de ce contrat d'administration, chaque direction générale du ministère (éducation, sports, aide à la jeunesse, culture,...) se verra attribuer des objectifs précis à concrétiser, avec des échéances précises, et ce sur base d'indicateurs qui seront définis.

Ces objectifs seront ensuite déclinés en plans d'actions par sous-directions, puis par services, et ainsi de suite jusqu'à chaque agent.

"Cette réforme vise à faire mieux avec moins de moyens", a expliqué Frédéric Delcor, secrétaire général du ministère de la Fédération, également présent lundi en commission du Parlement.

Devant les députés, le chef de l'administration a rappelé les contraintes budgétaires qui pèsent sur la Fédération (qui ne peut plus désormais remplacer qu'un fonctionnaire sur cinq en partance), mais surtout la multiplicité des "feuilles de route" (jusqu'à 50) qui déterminaient jusqu'ici l'action d'une seul ministère, parfois sans aucune cohérence. "Avec autant de feuilles de route, on en arrive à ne plus savoir quelles sont les priorités...", a reconnu M. Delcor devant les députés.

Au-delà de ces changements de fonctionnement, la Fédération s'apprête aussi à une série de rationalisation et de mutualisation des moyens.

Quelque 350 sites internet sont ainsi actuellement gérés par les différents départements de la Fédération qui entend bien y mettre bon ordre à l'avenir.

Les trois centres de prêt de matériel (de tentes pour les scouts, de matériel sportif, etc.) devraient également fusionner prochainement. Tout comme les deux imprimeries que compte aujourd'hui le ministère de la Fédération.

Enfin, un service d'audit commun avec la Région wallonne devrait être porté prochainement sur le fonts baptismaux.

Dans l'attente de la version définitive du contrat d'administration, l'opposition MR s'est montrée plutôt positive lundi envers l'initiative.

Le document final devrait logiquement être adopté en gouvernement à la mi-décembre.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents