Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Flahaut

André Flahaut

Ministre d'État, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président honoraire du Parlement


Message au personnel à l’occasion du 60ième anniversaire des Fêtes de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Publié par le Blog d'André Flahaut sur 25 Septembre 2015, 11:20am

Catégories : #Articles

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Il y a quelques mois, nous prenions nos nouvelles responsabilités, pour certains, dans la continuité, pour d’autres, dans la découverte d’un nouveau terrain d’action politique même si la politique forme un tout.

La FWB – comme d’autres niveaux de pouvoir – vit des moments difficiles mais notre détermination est de traverser la tempête avec le souci constant de ne pas pénaliser le personnel, ni la population et en veillant à garantir la poursuite, dans les meilleures conditions, de nos missions, les plus anciennes comme les plus récentes, issues de la 6ème réforme de l’Etat. Cette réforme qui a vu par la solidarité, un important refinancement de la Région bruxelloise.

Nous sommes aussi là pour, en ces temps difficiles, et avec vous tous, pour faire fonctionner notre administration, dans l’intérêt général, dans le souci du service aux citoyens avec une attention plus particulière pour celles et ceux qui en ont le plus besoin. C’est en ayant cela à l’esprit que se déroulent les travaux budgétaires.

Le ministère a déjà opéré une transformation significative de sa structure, mais le travail doit être poursuivi et peut-être aussi, réorienté, parce que les choses évoluent très vite.

Il faudra sans aucun doute, accentuer encore les transversalités et les partenariats entre les services et inciter le plus possible, les actions en commun, afin de récupérer des moyens pour les réorienter vers des tâches opérationnelles et de proximité.

A cet effet, les mandataires ont été installés, mais dès avant leur installation, ils ont travaillé à la préparation du projet du contrat d’administration. Un organigramme a même été mis sur la table et des nominations doivent encore intervenir. La procédure d’ouverture de places va être enclenchée et notre cadre devra, lui aussi, être adapté et complété.

Avec les élections de nouveaux arrivants dont je fais partie sont venus.

Dès mon arrivée, j’ai décidé de me mettre à l’écoute active sur tous les terrains en multipliant les échanges avec les membres du Comité et du Conseil de Direction , collectivement mais aussi individuellement, afin de me forger ma propre opinion de la situation et après ces constats de formuler quelques recommandations que les auteurs du pré-contrat, intégreront avant nos discussions en groupes de travail, pour la présentation au gouvernement.

Dans le même temps, parce que je suis convaincu qu’une telle réforme de transformation ne peut réussir qu’avec l’adhésion de l’ensemble du personnel, de la base au sommet. J’ai aussi rencontré directement un maximum de membres du personnel et je continuerai à le faire. Cela impose une information complète, transparente, le plus souvent possible, afin d’éviter les phénomènes de rumeurs toujours destructeurs et contreproductifs.

C’est une des raisons pour lesquelles je préside personnellement le Comité de secteur XVII, parce que je suis convaincu de l’utilité d’un vrai dialogue social et du sérieux des responsables des organisations représentatives.

J’ai eu l’occasion de le constater à plusieurs reprises ce qui me conforte dans ma conviction.

Les choses avancent et avancent comme elles le doivent, avec sérieux et sans précipitation, l’inverse nous porterait préjudice durablement.

Il y a donc beaucoup de choses qui avancent, même si en termes de communication ou autres effets d’annonce, ce n’est pas mon style et c’est mieux ainsi.

D’autres chantiers importants existent au sein de chaque département, en ayant toujours le souci, au niveau du gouvernement, de la cohérence dans l’approche et la mise en œuvre du projet gouvernemental.

En ce jour particulier, on m’en voudrait de ne pas dire un mot sur l’avenir.

Chaque année, à pareille époque, soit par des propos des vacances ou des déclarations de rentrée, on entend les uns et les autres présenter leurs idées (pas toujours neuves d’ailleurs).

Ce sont souvent des déclarations sans lendemain ou en tous cas, sans avenir immédiat

Mais on ne peut empêcher personne d’avoir des idées …. Le tout, c’est de les concrétiser !

Nous sommes aujourd’hui dans un cadre institutionnel de l’après sixième réforme de l’Etat – la transformation institutionnelle de notre pays est un processus permanent, depuis des dizaines d’années, et cela, pour améliorer le service aux citoyens, pour mieux s’adapter aux réalités nouvelles et gagner en efficience au bénéfice de tous. En évitant la destruction de nos outils publics, en misant au maximum sur nos potentialités en interne.

Pour cette raison et pour atteindre cet objectif, il convient de rechercher pratiquement le maximum de passerelles possibles avec les autres entités publiques.

C’est ce que nous faisons pour l’instant. Tout autre débat est prématuré !

Notre souci est l’intérêt et la défense des Wallons et des Bruxellois francophones, à l’intérieur et à l’extérieur de nos frontières, et nous en avons grandement besoin dans ce contexte particulier belge et européen.

J’ai confiance et nous comptons sur vous toutes et tous pour réussir la transformation et notre repositionnement dans le paysage institutionnel mouvant de notre pays et de ses entités fédérées.

Je vous remercie.

André Flahaut, Ministre d’État

Ministre du Budget, de la fonction publique et de la simplification administrative

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents